Partagez
Aller en bas
avatar
Admin
Nombre de messages : 2277
Age : 41
Localisation : castries
Date d'inscription : 30/10/2008
Voir le profil de l'utilisateurhttp://balade-moto.blogspot.com/

Moto: Conduire ou Piloter?

le Sam 15 Nov - 23:59
Dans le langage commun, le motard pilote et l'automobiliste conduit.
Au delà des mots, l'assimilation du motard à un pilote semble négative en terme de sécurité routière.

Pourquoi ?

Les techniques sont différentes car les objectifs et l'environnement ne sont pas les mêmes.


Le pilote.

Le pilote pratique sur circuit dans un environnement protégé. Il connaît ses trajectoires et n'a pas à se soucier de certains dangers (un piéton traverse rarement une piste). Puisqu'il "sait", le pilote peut rechercher les limites de sa machine: freinage retardé, déhanché (afin que la moto reste plus droite et passe plus vite).Ces techniques créent cependant des contraintes: champ visuel réduit et manque de réactivité (lors des déhanchés). En course, ces contraintes ne sont pas problématiques.
De plus les machines sont différentes. La moto de course se voit préparée pour chaque compétition et ce en tenant compte de la météo.

Le conducteur.

Le conducteur circule dans un environnement qui n'a pas été conçu ni pour lui ni même pour sa moto. En effet, il faut savoir que les routes sont pensées pour le plus grand nombre. Or les motos ne représentent que 3% du parc de véhicules en France.Les routes sont donc pensées avant tout pour les voitures. Le conducteur de deux-roues doit donc sans cesse s'adapter à des conditions qui lui sont défavorables. Il ne connaît pas les pièges qui peuvent se présenter à lui. Il lui faut donc s'accorder une marge technique afin de faire face à toutes sortes de dangers.
Pour ce faire, le conducteur de moto évitera de pencher avec sa moto. Ainsi il maintiendra une capacité à réagir plus grande et conservera une meilleure vision.
De même, sa moto sera plus polyvalente car il doit affronter des conditions de circulation sur lesquelles il n'a pas de prise. Cette polyvalence s'effectuant bien sûr au détriment de la performance pure.


Les stages de pilotage.

Les stages de pilotage sont souvent encadrés par des champions de haut niveau et leurs qualités sont parfois très bonnes. Alors pourquoi s'en méfier?
Parce que de trop nombreux stagiaires pensent que les techniques de course peuvent servir sur route pour se sortir d'un mauvais pas. Ainsi à l'issue du stage, certains prendront plus de risques, persuadés que les techniques, pourtant inadaptées, qu'ils viennent d'apprendre leur permettent de rouler plus vite.
On peut reprocher aux organisateurs de ces stages de ne pas assez insister sur le fait qu'ils n'ont une utilité que dans un cadre sportif sur circuit. Même si la faiblesse du nombre de circuits en France encourage cette confusion entre route et piste.


Conclusion.

En moto,sur route ouverte, on ne pilote pas, on conduit. Que ceux qui pensent le contraire se posent la question suivante: en voiture serait-il raisonnable d'apprendre à se servir et surtout d'utiliser le frein à main afin de mettre le véhicule en glisse pour passer une épingle?
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum